La conjuration des imbéciles

par

Ignatius J. Reilly

Agé d’une trentaine d’années, Ignatius est un étudiant en littérature médiévale. Erudit médiéviste, il rejette toute forme d’innovation et on le voit donc vivre en décalage avec la société moderne dans laquelle il se trouve. Son aspect d’étudiant intellectuel est en complète contradiction avec le portrait physique qu’en fait l’auteur. Il n’a rien d’un beau jeune homme bien fait, à lunettes, qui prend soin de lui-même, portant costume et cravate … comme le feraient les étudiants de sa génération. Ignatius est un personnage fascinant au physique exceptionnel. L’écrivain s’amuse à faire de lui un portrait caricatural, à commencer par son visage : ses yeux bleus et jaunes ainsi que ses grandes oreilles velues laissent penser à un être diabolique. Fort obèse, d’une laideur repoussante, il pue et rote souvent aussi. Ceci est sûrement du au fait qu’il boit, tout le temps, du Dr Pepper’s et aussi au fait qu’il ait des problèmes de santé. En effet, son anneau pylorique, très réactifs, le dérange souvent. Ses problèmes gastriques chroniques, qui font de lui un personnage hypocondriaque, relèvent non seulement de l’aspect physique d’Ignatius, mais également psychologique : à chaque fois qu’on lui parle de travail, son anneau pylorique se resserre, montrant la réticence de celui-ci à vouloir intégrer le monde professionnel.

Malgré lui, Ignatius se force à trouver du travail lorsqu’il se sent obligé de rembourser les dégâts provoqués par l’accident de voiture provoquée par sa mère alcoolique. « - Y faut qu'on paye ce bonhomme, Ignatius. Tu veux donc me voir en prison ? T'aurais pas honte si ta pauvre maman se retrouvait sous les verrous ?...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Ignatius J. Reilly >

Dissertation à propos de La conjuration des imbéciles