La Dame aux Camélias

par

Marguerite Gautier

Marguerite Gautier est une des « belles horizontales » du Paris des années 1840, une courtisane recherchée pour sa beauté et sa compagnie exquise. Ce personnage est inspiré d'Alphonsine Plessis, qui s’était renommée Marie Duplessis, courtisane et pendant un temps maîtresse de Dumas. Marguerite est non seulement belle, mais aussi charitable. Issue d’une famille pauvre qui ignore ce qu’elle est devenue, elle grimpe l’escalier social au moyen des charmes de son corps et de sa conversation. En tant que courtisane, elle ne pourra jamais accéder au monde respectable de l’ordre bourgeois, mais elle le respecte néanmoins, au point d’accéder à la demande de M. Duval de rompre avec son fils Armand.

Femme financièrement indépendante, elle représente un risque, car elle prouve que la soumission des femmes est d’ordre économique plutôt que naturel, chose que ne peut supporter son amant Armand.

Comparée à Armand, elle possède une incroyable assurance qui, de toute évidence, est basée sur son indépendance économique, au contraire d'Armand qui dépend de son père et dont le revenu est comparativement piètre. L’aimant assez pour accéder à son désir qu’elle ne soit qu’à lui, Marguerite se coupe les vivres, renonçant (du moins pendant un certain temps) à ses cent mille francs...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Marguerite Gautier >

Dissertation à propos de La Dame aux Camélias