La leçon

par

Conclusion

Ionesco offre donc dans La Leçon une satire à peine dissimulée de la société, montrant etdénonçant les défauts de l’enseignement, et les rapports de force entreprofesseur et élève. L’enseignement n’est plus qu’une farce, où lesconnaissances demandées sont à la fois trop vastes et trop précises, enseignéespar des professeurs ayant tour à tour des pulsions déplacées ou des méthodespédagogiques absurdes fondées sur la menace, la répétition, l’approximation, ladomination, sans qu’à aucun moment l’Élève ne soit écouté dans ses besoins.L’auteur inviterait donc chacun à faire preuve d’esprit critique quant à cequ’on lui présente comme normal, souvent « pour son bien », etrelativement à la pertinence des étapes à franchir avant de parvenir au« doctorat total ».

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >