La leçon

par

La dénonciation par l'absurde

Le théâtre de l'absurde traite souvent de thèmes plus profonds qu’il n’y paraît, que seul un lecteur ou un spectateur averti est apte à comprendre. Derrière l'humour se cache une véritable satire de l'absurdité de la condition humaine et de la vie. Dans La Leçon, Ionesco aborde les thèmes de l'éducation et du pouvoir.

 

A. L'éducation inadéquate

 

Plusieurs choses sont ici moquées ; tout d'abord, est mise en avant l'absurdité de certaines connaissances demandées, ou plutôt du faible niveau qui est aujourd'hui exigé même dans des classes avancées : « Un et un font deux. Le Professeur (émerveillé par le savoir de l’Élève) : Oh, mais c’est très bien. Vous me paraissez très avancée dans vos études. Vous aurez facilement votre doctorat total, Mademoiselle. » Des bêtises sont également proférées sans être à aucun moment amendées, ce qui montre l'absence d'intérêt pour l'apprentissage d'un certain savoir mais aussi l'absence de connaissances concrètes de la part de l'enseignant : « pourriez-vous me dire, Paris,...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La dénonciation par l'absurde >

Dissertation à propos de La leçon