La remplaçante

par

Madame Grivet

MadameGrivet est la remplaçante de la professeure de français de Raphaël et saclasse. On en a une description au commencement du chapitre IV, à travers l’œilde Raphaël : « petite, trapue, raide et pleine de boutons ». Onapprend également qu’elle porte des lunettes et que ses cheveux sont « poivreet sel ».

Elleapparaît comme une professeure peu pédagogue, ne se présentant pas à la classeen ne donnant pas son nom, assez froide et pas vraiment favorable àl’échange : elle se contente de donner son cours en ne se préoccupant pasde ses élèves. Elle paraît méprisante et assez hostile, et ne semble pasconvenir à la classe de Raphaël ; même les meilleurs éléments boudent son cours.Elle réagit avec violence et froideur, abusant de sa position de professeurepour se faire respecter, menaçant fréquemment ses élèves de punitions ou dezéros. Elle ne cherche pas à comprendre le désarroi de ses élèves et n’essaiepas de se montrer plus compréhensive. Elle perd souvent ses moyens devant lesmauvaises blagues d’une partie des élèves de la classe et a du mal à garder soncalme, situation qui empire au fil du texte. Elle arrive même à se faireremarquer devant la secrétaire du directeur, en montrant sa violence et sondégoût de la classe.

Lecomportement de Madame Grivet a résonné jusqu’aux oreilles des parents d’élèveset l’on remarque qu’elle passe un mauvais moment lors de la réunionparents-professeurs. Elle se montre alors tout aussi méchante et sûre d’elle,rabaissant constamment les élèves. Elle arrive ainsi à se faire détester desparents.

Cependantune transition semble s’opérer chez ce personnage au chapitre XXI : elletente de se montrer plus gentille, plus proche de ses élèves, en proposant desactivités plus variées. Elle semble avoir compris qu’elle ne pouvait pascontinuer comme ça et tente en quelque sorte de paraître plus agréable. Elle semontre paniquée lors de la visite d’un étrange inspecteur, qui tente de fairecomprendre à Madame Grivet comment faire un bon cours. Au final c’estprobablement une femme malheureuse, qui n’a peut-être jamais su vivre avec sontemps et être à l’écoute des jeunes.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Madame Grivet >