La remplaçante

par

Raphael

Raphaël est un collégien en pleine crise d'adolescence. C’est un garçon ayant en apparence une très bonne estime de lui-même, n'hésitant pas à se qualifier de « génie », de « beau », de « fort », etc. Il a également la « passion » du sommeil, il adore dormir et a toujours du mal à se lever et sortir de son cher sac de couchage. Il se considère dans son monde quand il se glisse dans son sac de couchage, la musique sur les oreilles : il est l’image de l'adolescent moderne. Il paraît intelligent, parle souvent de pédagogie, de ce qui ne va pas ; il semble réfléchi mais bloqué par certains traits caractéristiques de l’adolescence.

Il se montre très difficile envers son entourage, les professeurs, etc., mais également très colérique. Il déteste Madame Grivet qui le met dans tous ses états. Par ailleurs il a ce que l'on pourrait appeler des crises de colère de temps à autre ; il préfère alors se retirer dans son monde pour se calmer, ce qui ne l’empêche pas de déverser à l’occasion sa colère avant cela. Néanmoins on se rend compte au fil de la lecture que Raphaël a conscience des injustices qu’il commet et de sa façon méprisante de traiter Madame Grivet en particulier. Il regrette certaines de ses paroles et de ses agissements. Il en viendra même à éprouver une telle gêne qu'il viendra finalement s’excuser de son comportement au moment de lui dire au revoir. Raphaël est également quelqu'un de plutôt égoïste, il pense souvent à son petit bonheur personnel. Enfin il arbore également des traits plus positifs de par son attachement à sa professeure de français, Mademoiselle...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Raphael >

Dissertation à propos de La remplaçante