La Rose de Personne

par

Le lecteur

Tout lecteur se sent concerné et impliqué tout au long de son chef-d’œuvre puisque le poète s’adresse directement à lui en le tutoyant. Des vers comme ceux qui suivent sont nombreux dans « La Rose de Personne » :

« Tu sais, ce qui est inscrit dans ton œil/…/ J’échois à toi, tu échois à moi/…/ En l’air, là, reste ta racine, là, en l’air ».

Paul Celan tutoie son lecteur, probablement pour le rapprocher de lui, voire même l’imprégner de son univers. Cette technique est réussie puisqu’on sent que le lecteur est un personnage à part entière dans le recueil. Non seulement il est témoin de l’histoire du poète, mais aussi il y participe en quelque sorte.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le lecteur >

Dissertation à propos de La Rose de Personne