Le Bachelier

par

Matoussaint

C‘est lareprésentation de Charles Louis Chassin, activiste politique, journaliste etécrivain, très actif dans les milieux républicains de la fin du Second Empireet après. Camarade de Jacques Vingtras, il est celui qui l’initie à ladébrouille de la vie de bohème, en lui faisant mettre au clou, c’est-à-dire aumont-de-piété, son vilain pardessus jaune afin d’assurer quelques jours desubsistance à leur petit groupe. La misère ? « Matoussaint assure quece n’est rien ». Couronné d’un vaste et majestueux chapeau, il domine lepetit groupe bavard. Il aime à diriger et à avoir le dernier mot, alors quandune voix dissidente se fait entendre, et en général c’est celle de Jacques :« il s’écarte de deux pas et croisant les bras en [le] fixant dans lesdeux yeux » il interroge, terrible : « ALORS TU ES UN SCEPTIQUE ? ».

Celadit, si son portrait est une affectueuse caricature, il n’est pas un matamore.Il se trouve toujours au premier rang dans les manifestations, n’hésitant pas à« bucher » les adversaires et finissant parfois au dépôt de police où ildévore à belles dents le saucisson consolateur apporté par ses « frères ».« Graisse de prison », dit-il de son embonpoint. « Pourvu que ça neme gêne pas pour la lutte ! ».

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Matoussaint >