Le neveu de Rameau

par

Présentation

Denis Diderot, philosophe dit des Lumières, est l’un des esprits les plus libres et les plus hardis de son temps. À la fois pétillante et d’une imagination sans cesse en mouvement, sa pensée se meut entre sciences et philosophie, arts et littérature. Les Lumières, réunies autour d’un projet commun, l’Encyclopédie, poursuivent le même dessein de libération de l’humanité par la transmission du savoir. Si les avis des penseurs divergent sur la question du pouvoir à mettre en place (démocratie ou monarchie), Diderot lui se distingue des opinions tranchées et intransigeantes en ne prenant jamais explicitement parti, tout en s’opposant aux tyrans et en insistant sur la nécessité de prodiguer aux enfants de toutes conditions une éducation solide. Ses opinions politiques sont à l’aune de sa philosophie : plutôt que d’énoncer une pensée rigide et close, il préfère reprendre à son compte le dialogue philosophique de Socrate et Platon afin d’éveiller le sens critique de son lecteur et faire appel à sa réflexion. Le Neveu de Rameau est un bel exemple de cette pensée en mouvement qui caractérise l’écriture de Diderot. L’ouvrage a été écrit en 1762 mais n’a été révélé au public dans sa version finale qu’en 1821.

Le philosophe est ce que l’on pourrait appeler un polygraphe, s’étant frotté à tous les types d’écriture, ce qui fait de ce roman une synthèse de tous les genres littéraires, un objet rare. Le Neveu de Rameau est un roman philosophique, satirique, qui...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de Le neveu de Rameau