Le neveu de Rameau

par

« Lui »

Il s’agit de Jean-François Rameau, le neveu du célèbre musicien, Jean-Philippe Rameau. Il a été éduqué chez les jésuites où on lui a appris le chant et le clavecin. Le vrai Rameau n’est pas aussi cynique et fanfaron que celui que Diderot décrit mais comme lui, il fut aussi réduit à la misère, devant jouer dans les cours et sous les porches.

Notre Rameau est présenté dès le début comme « un des plus bizarres personnages de ce pays », un être qui mêle la bassesse et la hauteur, le bon sens et la déraison, les bonnes qualités et les mauvaises. Diderot a créé de toute pièce un être suffisamment complexe et paradoxal pour lui servir d’interlocuteur durant ce dialogue, suffisamment large d’esprit et porteur de qualités antithétiques qui lui permettent de lancer n’importe quel débat. Rameau est changeant comme les saisons : tantôt pauvre tantôt riche mais trouvant toujours le moyen de se débrouiller, comme tout original menant une vie de bohême.

Rameau n’est pas spécialement apprécié par Diderot mais ce qui l’attire, c’est le fait qu’il tranche avec l’uniformité dictée par l’éducation, les conventions sociales et la bienséance. Diderot crée donc un personnage...

Inscrivez-vous pour continuer à lire « Lui » >

Dissertation à propos de Le neveu de Rameau