Le portrait de Dorian Gray

par

Dorian Gray

Dorian Gray est le personnage principal du roman. Au début de l’histoire, c’est un jeune homme d’une beauté extraordinaire, naïf, et ayant très peu confiance en lui-même. Il est inconscient de l’attrait que présente son physique et reste insensible aux compliments de ses amis. Il accepte de poser pour son ami peintre Basil Hallward, sans aucune arrière-pensée, mais le portrait achevé va lui faire prendre conscience de sa beauté et le faire tomber dans un amour démesuré de sa personne.

Au fil des pages, nous assistons à la corruption du jeune homme au fur et à mesure que l’influence de son ami Henry Wotton déteint sur lui. Hanté par la beauté qui suinte de son portrait, terrorisé à l’idée de vieillir un jour, il fait le vœu insensé que le tableau vieillisse à sa place tandis que lui resterait épargné des ravages du temps.

Son changement de personnalité au fil du roman devient de plus en plus radical : d’influençable, innocent et naïf, Dorian devient imbu de lui-même, change son mode de vie et se découvre des passions qu’il n’aurait jamais ne serait-ce qu’évoquées auparavant. Il développe un attrait pour le luxe et mène une vie de débauche à propos de laquelle les esprits bien-pensants trouvent matière à redire : il corromprait désormais la jeunesse anglaise, séduisant les jeunes femmes pour les abandonner ensuite et poussant au vice ses connaissances. Son esprit devient le théâtre de l’affrontement entre son bon côté qui désire se faire pardonner de ses fautes (par exemple, en désirant retourner auprès de Sybil Vane après son suicide, ou encore en tentant de sauver son âme par l’abandon « en toute dignité » de Hettie à la fin de l’histoire) et sa face obscure, que le portrait peint par Basil reflète un peu plus chaque jour. Cependant, l’évolution de Dorian nous montre que la corruption de son âme affaiblit en définitive son bon côté déjà trop influençable. Ses actes sont de plus en plus horribles et vont jusqu’au meurtre.

Dorian Gray est donc le portrait d’un homme qui, soumis à sa propre image picturale dégradée comme reflet de son âme, ne parvient pas à freiner sa descente aux enfers sur le chemin du vice et de la corruption.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Dorian Gray >