Le Rapport de Brodeck

par

Résumé

Brodeck a fui un camp de concentration où il était enfermé en tant que Juif, et après avoir marché de nombreux jours, en pensant à sa famille, et grâce à l’aide d’un vieil homme qui lui a donné des chaussures et de la nourriture, il parvient à rentrer à son village natal, au milieu des montagnes, probablement en Alsace.

Depuis son retour, son métier est d’écrire des rapports sur la faune et la flore, sur l’environnement, les saisons et le gibier, la pluie ou la neige. Ces rapports très minutieux sont envoyés à l’administration, mais il doute qu’ils y parviennent, ou qu’ils soient lus. Un soir, il entre dans l’auberge Schloss afin de se restaurer quand les hommes du village l’interpellent et lui demandent de rédiger un rapport sur un événement survenu. S’il est mandaté, c’est qu’il est le seul homme du village à savoir lire, écrire, et à posséder une machine à écrire. Les hommes du village veulent qu’il rédige un rapport, comme il sait les faire, sur la mort d'un étranger, « der Anderer » (« l'autre » en allemand), qui vivait depuis quelques mois au village, et qui tué par les villageois.

Brodeck rechigne un temps mais il craint des représailles de la part des hommes du village et accepte sous la contrainte, puis il quitte l’auberge et rentre chez lui. Sa fille Poupchette est au lit, et sa mère adoptive Fédorine également. Malheureusement pour lui, sa femme Émélia a perdu la raison et ne parle plus ; ainsi, il ne l’a pas vraiment retrouvée à son retour : elle a été...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le Rapport de Brodeck