Le Roman de la Rose

par

Conclusion

Ainsi, Le Roman de la Rose forme un véritable manifeste de l’art d’aimer médiéval et permet decomprendre et de mettre en lumière bon nombre d’aspects de la mentalité et destraditions de l’époque. Cette interprétation de l’amour courtois, où laperfection n’est atteinte que si l’amant régale sa promise de cadeaux et deflatteries, a été violemment critiquée et permettra à une auteure à chevalentre le XIVe et le XVe siècles, Christine de Pisan, d’affirmerune pensée très opposée à ces conceptions à travers ses écrits – Epistre au Dieu d’Amours (1399) et le Dit de la rose (1402) –, et dedéclencher une querelle littéraire au cours de laquelle elle élaborera, dansune forme embryonnaire, le premier manifeste féministe.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >