Le Roman de la Rose

par

Deux textes différents sous un titre unique

Si Le Roman de la Rose se rassemble en un seul volume, il a été écrit conjointement par deux auteurs qui, comme nous l’avons précisé précédemment, se sont relayés à quarante ans d’intervalle.

La différence sociale et spirituelle de ces deux hommes se ressent nettement dans le texte, et c’est ce qui lui donne peut-être le plus son intérêt et sa complexité. En effet, tout d’abord, il faut s’attarder sur la profession des deux auteurs. Si Guillaume de Lorris était un poète du XIIIe siècle, baigné des principes de l’amour courtois et s’attachant à la délicatesse des mots, à la beauté des métaphores utilisées et à la douceur ambiante supposée se dégager de la scène qu’il dépeint, Jean de Meung, lui, est un clerc rompu à l’étude de l’astronomie, de la rhétorique, et son intervention dans la parade amoureuse proposée par de Lorris ajoute une improbable note de verve et d’énergie dans l’atmosphère fraîche et feutrée de la première partie du poème.

Ainsi, si les 2 000 premiers vers composés par Jean de Lorris évoquent, comme nous l’avons vu, un manifeste de l’amour courtois, la plus grande partie rajoutée ensuite par Jean de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Deux textes différents sous un titre unique >

Dissertation à propos de Le Roman de la Rose