Le soleil des Scorta

par

Carmela

C’est la seule fille de la fratrie, et la plus jeune. C’est peut être celle qui est la plus courageuse, celle qui travaille le plus dur, à rendre un honneur à la famille, à se faire accepter dans le village.

Elle se sent coupable d’avoir empêché la famille de tenter leur rêve, leur chance aux USA car c’est par sa faute qu’ils ne purent entrer sur le territoire car le contrôle sanitaire détectera une fièvre potentiellement infectieuse. Ils seront contraints de rentrer en Italie et les frères seront découragés, par ces espoirs qui s’envolent. Alors elle sera le moteur de la réussite, celle qui aura les idées.

Suite à de menus travaux pendant plus d’un an à Naples, c’est elle qui a l’idée du commerce, de se ré installer à Montepuccio et d’ouvrir un tabac, en s’endettant beaucoup, et en travaillant très dur ensuite pour rembourser ses créanciers. Une partie de l'argent qui lui permet de se lancer lui vint d'un vieil homme polonais, Korni dont elle s'occupa sur le voyage du retour par bateau, lors duquel de nombreuses personnes moururent. Il lui avait légué un crucifix en argent, et quelques pièces d'or, c'est tout ce qu'il avait, pour la remercier : de l'argent '' arraché à la crasse et à la débrouille ''.

Ses frères l’aideront dans cette entreprise, et elle se mariera à Antonio Manuzzio, elle aura deux filles : Elia et Donato.

Lorsqu’elle sera veuve, ses frères lui laisseront le commerce à elle seule, ils l’aideront quelque peu mais lui laisseront tous les bénéfices, afin de permettre à sa...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Carmela >

Dissertation à propos de Le soleil des Scorta