Le Symbole perdu

par

Robert Langdon

Robert Langdon est un éminent professeur d’université à Harvard. Il y enseigne, entre autres matières, la symbologie. Il est âgé de quarante-six ans mais il est parvenu à conserver, grâce à ses soins, le physique d’athlète de sa jeunesse. Il est doté d’un esprit rationnel, d’une intelligence particulièrement vivace et d’une mémoire photographique qui lui permettent de se sortir des mauvais pas : « Malgré sa grande taille et sa corpulence athlétique, Langdon ne ressemblait pas du tout à l’homme froid et aguerri qu’Anderson avait imaginé, sachant qu’il avait survécu à une explosion au Vatican et une chasse à l’homme à Paris. Ce type a échappé à la police française... en mocassins ? Il avait plutôt une tête à lire du Dostoïevski au coin du feu ou dans la bibliothèque d’une grande université ».

Bien qu’il ne soit pas franc-maçon, il a une grande connaissance du fonctionnement de la confrérie et de certains rites qu’elle pratique. Il a obtenu ces informations grâce à son ami Peter Solomon, mais aussi via ses recherches. Il est toutefois sujet au vertige et à la claustrophobie, peurs qu’il devra combattre à maintes reprises au cours de ses péripéties.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Robert Langdon >

Dissertation à propos de Le Symbole perdu