Le Tiers Livre

par

Pantagruel

Fils de Gargantua, Pantagruel est présenté comme un prince juste et magnanime, bon et généreux. Le récit commence par la colonisation du pays de Dipsodie qu’il entreprend, où il fait venir artisans habiles et professeurs de toutes sciences.

Sa façon de gouverner est comparée à celle des grands rois et empereurs tels qu’Osiris et Alexandre le Grand, qui ont conquis la terre à force de bons enseignements, de lois commodes et de gracieux bienfaits. Il règne sur son peuple avec une grande sagesse, en prend grand soin, et c’est sa grande compassion qui lui fera nommer Panurge châtelain de Salmiguondin.

« Je vous ay ja dict et encores rediz que c’estoit le meilleur petit et grand bon hommet que oncques ceigneït espée. Toutes choses prenoit en bonne partie, tout acte interpretoit à bien. Jamais ne se tourmentoit, jamais ne se scandalizoit. Aussi eust il esté bien forissu du Deificque manoir de raison, si aultrement se feust contristé ou alteré. Car tous les biens que le Ciel couvre et que la Terre contient en toutes ses dimensions : hauteur, profondité, longitude, et latitude, ne sont dignes d’esmouvoir nos affections, et troubler nos sens & espritz. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Pantagruel >