Le Tiers Livre

par

Panurge

Panurge est fait châtelain de Salmiguondin par Pantagruel, mais sa nature dépensière lui fait dilapider l’intégralité de ses revenus pour les trois années à venir en banquets et festins. Il fait une gestion ruineuse de la charge que lui avait laissée Pantagruel, en entamant les forêts et en détruisant la terre.

Lorsque Pantagruel lui reproche de mener une existence qui le maintiendra à jamais éloigné de la richesse, Panurge lui rétorque que la richesse en ce bas monde n’est pas mesurable en argent, et que l’homme ne doit se soucier aucunement dans son esprit des troubles de cette vie.

« Riche? respondit Panurge. Aviez-vous là fermé vostre pensée ? Aviez-vous en soing pris me faire riche en ce monde ? Pensez vivre ioyeux de par li bon Dieu, et li bons homs. Autre soing, autre soucy, ne soy receup on sacrosainct domicile de vostre celeste cerveau. La fermeté d'icelluy iamais ne soit troublée par nues quelconques de pensement passementé de meshaing et fascherie. Vous vivant ioyeulx, guaillard, dehayt, ie ne seray riche que trop. »

Inscrivez-vous pour continuer à lire Panurge >

Dissertation à propos de Le Tiers Livre