Le Voyageur sans bagage

par

La duchesse Dupond-Dufort

C’est la « présidentedes différentes œuvres d’assistance du Pont-au-Bronc ». Elle est latante du docteur qui s’occupe de Gaston, et décide de prendre sur elle la responsabilitéde remettre Gaston à sa véritable famille.

La duchesse s’irrite initialement de l’insensibilité deGaston et compare son cœur à une pierre. Elle n’arrive pas à déceler le mystèrequi entoure ce jeune homme : « Ainsi,vous êtes un des cas les plus troublants de la psychiatrie ; une des énigmesles plus angoissantes de la grande guerre… » Mais malgré cela, elletient beaucoup à Gaston et souhaite de tout cœur qu’il retrouve la mémoire,car d’après elle : « notrepassé, c’est le meilleur de nous-mêmes ! »

En réunissant Gaston à sa famille, la duchesse al’impression de faire une différence, de créer quelque chose, de lui redonnerce qu’il a perdu. Et même si Gaston finit par être associé à une fausse famille,la duchesse ne le sait pas, et dans son cœur tout ce qui compte est cesentiment d’importance, la fierté d’avoir accompli un acte digne ethonorable : « Je suisterriblement émue, mon cher. J’ai l’impression d’entreprendre une lutte sansmerci contre la fatalité, contre la mort, contre toutes les forces obscures du monde… »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La duchesse Dupond-Dufort >