Les Amours

par

Continuation des Amours

Ici, la structure est bien différente de la première partie de l’œuvre. Ronsard évoque son amour pour Marie. Comme pour les sonnets, on compte quatorze vers dans ses poèmes mais ils ne sont pas découpés en quatrains et tercets. De plus, on peut constater que les poèmes sont cette fois composés d'alexandrins (soit douze syllabes). Contrairement au premier recueil Les Amours, la mythologie est très présente comme on peut le voir dans Cytherée ou Nemesis. De plus, cet amour semble moins caché que celui pour Cassandre, car plusieurs des poèmes présentés débutent par le prénom de sa belle : « Marie, vous avez la joue aussi vermeille [...] », «  Marie, à tous les coups vous me venez reprendre […] », « Marie, vous passez en taille, et en visage [...] ». Il faut dire que cet amour semble réciproque à l'inverse du précédent, mais il n’est pas sans embûches. En effet, Ronsard fait remarquer que sa belle lui reproche son inconstance, inconstance qu'il confirme par ailleurs dans ces vers : « Je ne suis seulement amoureux de Marie, Janne me tient aussi dans les liens d'Amour [...] ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire Continuation des Amours >

Dissertation à propos de Les Amours