Les Amours

par

Nouvelle continuation des Amours

Un fois encore, Ronsard fait varier la structure de ses poèmes dans cette dernière partie. Ces variations permanentes permettent un dynamisme dans la lecture et aussi de maintenir l'intérêt du lecteur. Une première sous-partie nommée Élégie se compose de deux poèmes, de longueurs variables, découpés en strophes de cinq vers. S'en suivent des chansons qui célèbrent la jeunesse et la beauté d'Hélène - son dernier amour - et dont la découpe et la longueur sont assez aléatoires. Enfin, l'auteur termine par de nouveaux poèmes où il glisse discrètement le nom d'une de ses maîtresses, Rose, tandis qu'il se plaint d'être maltraité et non-aimé de sa dulcinée. Ensuite, un nouveau cycle reprend avec des odes, des chansons puis des poèmes. Ce dernier recueil est probablement le plus long des trois sous-recueils qui composent l’œuvre intégrale.

 

La structure des Amours de Ronsard est donc très particulière. Les structures sont variables, aussi bien en longueur de vers, que de strophes qu'en composition. On trouve des chansons, des poèmes, des odes, des élégies. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Nouvelle continuation des Amours >

Dissertation à propos de Les Amours