Les Amours

par

L'Homme en quête de connaissances

En prenant modèle sur les Anciens, les écrivains prônent la recherche  du savoir et de la connaissance. Ils pensent que l'Homme possède des capacités intellectuelles illimitées, et que tout savoir doit être accessible, que ce savoir soit religieux, philosophique ou scientifique. Dans son recueil Continuation des Amours, Ronsard illustre cette volonté de partage en demandant à un confrère mathématicien de l'aider grâce à ses connaissances : « Aide-moi, Peletier, si par philosophie ou par le cours des cieux tu as jamais appris un remède d'amour [...] ». Il s'appuie également sur un jargon scientifique en dénommant plusieurs éléments du corps humain : « De muscles, nerfs, tendons, de poumons, et de fait, de mains, de pieds, de flancs, de jambes et de bras. ». Il montre ainsi son savoir sur le corps humain, et le partage, persévérant dans cette volonté d'échange et d'apprentissage envers l'autre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'Homme en quête de connaissances >

Dissertation à propos de Les Amours