Les caves du Vatican

par

Présentation

Les Caves du Vatican est écrit par André Gide et publié en 1914. C’est un formidable récit, un exemple ironique de l’ « acte gratuit ». Il y cherche, tout comme dans son chef-d’œuvre Les Faux-Monnayeurs, à définir un humanisme moderne capable de concilier la lucidité de l'intelligence et la vitalité des instincts. L’œuvre divisée en cinq livres, débute avec un nom : Anthime Armand−Dubois. Ce dernier exprime son choix de l’ « athéisme social ». Ces propos ont été recueillis par Georges Palante, chroniqueur philosophique au Mercure de France, revue littéraire fondée en 1889 par A. Valette, dédiée principalement aux écrivains favorables au symbolisme, elle cesse de paraître en 1965. Le principal thème de cette œuvre est la religion, la foi et les personnages principaux ont chacun une opinion bien tranchée sur le sujet. De manière générale, la foi désigne le fait de croire en Dieu, en des vérités révélées. Tandis que certains personnages sont très pieux (Julius, Marguerite, Véronique), Anthime Armand-Dubois, cartésien convaincu, est réfractaire à l’idée même de l’existence du « Principal » comme il se plaît à appeler Dieu.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de Les caves du Vatican