Les caves du Vatican

par

Amédée Fleurissoire

Naïf, pieux, niais et crédule. Amédée est un jeune homme au physique peu avantageux. Arnica, son épouse est toute taillée pour lui car elle est aussi crédule et loin d’être une beauté renversante. Amédée connaît une enfance et une adolescence difficile. Il est médiocre et n’achève sa scolarité que grâce à un autre élève qui fait ses devoirs en échange d’argent. Il est naïf et il le sait : « Vous savez: pour une âme naturellement crédule comme était la mienne, la défiance n'est pas facile; c'est un apprentissage... (P. 77). Sa crédulité est affligeante et même quand les escrocs le mettent en garde, il n’arrive pas à se méfier. Il meurt stupidement, tué par Lafcadio. Il n’est pas mauvais et sa fin tragique est tout de même triste et touchante.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Amédée Fleurissoire >

Dissertation à propos de Les caves du Vatican