Les chevaliers de la table ronde

par

Mordred

Mordred est le fils illégitime du roi Arthur, né de ses amours avec sa demi-sœur, la fée Morgane. Elevé à la cour des Orcades par la reine Morgause, tante de celui-ci, il incarne toutes les représentations du chevalier déchu. Demi-frère également de Gauvain, Agravain, Gareth et Gaheris, il symbolise la soif de pouvoir au détriment du devoir.

Mordred aura un parcours sombre du début à la fin de la légende et de sa vie : enfant qui n’aurait pas dû naître, Arthur ne désirait pas garder en vie ce fruit de l’inceste. Cependant, élevé à la cour des Orcades, il développe une soif de pouvoir, une ambition dévorante qu’il hérite de sa mère adoptive, adoptant les mêmes penchants.

Son physique avantageux mais cependant ténébreux lui vaut l’admiration de nombreuses demoiselles mais en aucun cas il ne revêt le rôle du chevalier courtois. Il tuera plusieurs chevaliers de la table ronde, dont Agravain et finira par blesser mortellement son propre père, lequel sera emmené agonisant par Morgane sur l’île d’Avalon pour y connaître le repos éternel.

Il est donc le symbole de la soif de pouvoir et de la déchéance, punie par la souffrance et la mort puisque qu’Arthur aura eu le temps de lui porter une blessure fatale avant de trépasser.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Mordred >

Dissertation à propos de Les chevaliers de la table ronde