Les chevaliers de la table ronde

par

Résumé

Les chevaliers de la table ronde est un récit tiré de la mythologie celtique et de la mythologie bretonne, la première trace écrite de cette légende est l’œuvre du poète normand WACE, elle a été retrouvée dans son livre le ROMAN DE BRUT écrit en 1155.

Afin de mieux aborder l’histoire des chevaliers de la table ronde, il est indispensable de donner un petit aperçu sur la légende du roi ARTHUR.

D’après la légende celtique, autrefois en BRETAGNE régnait le roi UTHER PENDRAGON, il n’avait pas d’héritier pour son trône et on fut obligé de retrouver un successeur au roi. Le roi mourant avait une épée nommée EXCALIBUR, elle avait la caractéristique de ne jamais se briser et elle pouvait trancher n’importe quelle matière. Cette superbe épée était engloutie dans un mur en granite, personne ne pouvait la retirer. Il y avait des indices sur cette fameuse épée indiquant que seul le successeur du trône pouvait la retirer et la posséder à jamais. Plusieurs cavaliers du royaume ont essayé de la retirer mais en vain jusqu’au jour où vint ARTHUR qui la retira d’un seul coup : il fut nommé roi de la BRETAGNE. La Bretagne était alors divisée en deux et c’est durant son règne qu’il permit le rassemblement de cette dernière. Peu de temps après, MERLIN l’enchanteur approuva qu’ARTHUR était bel et bien le fils du roi PENDRAGON (il était né d’une aventure amoureuse du roi avec une esclave), pour que sa place en tant que roi soit bien légitime.

L’enchanteur MERLIN qui était un homme sage et connu pour sa ruse et ses pouvoirs surhumains, conseilla au roi ARTHUR de rassembler tous les braves et loyaux chevaliers autour d’une table afin de lancer une mission pour récupérer le saint Graal : Un objet mythique qui a été décrit comme une coupe ayant recueilli le sang du Christ. Le roi ARTHUR se mit d’accord avec son conseiller et installa une grande table ronde dans une grande salle au château de Camelot.

Sur chacun des sièges était écrit en lettres d’or, le nom du cavalier qui devait s’y asseoir. Seulement une chaise ne portait pas de nom, elle était à la droite du siège du roi, elle était destinée à accueillir ce cavalier pur et brave qui récupérerait le fameux GRAAL. Elle avait une particularité spéciale, si le cavalier qui s’asseyait dessus n’était pas pur, il serait englouti par la terre. On appelait cette fameuse chaise : Le siège périlleux.

Dans la légende celtique c’est un chevalier qui s’appelait LANCELOT qui avait récupéré le Graal, tandis que dans le légende chrétienne on nia cette histoire puisque LANCELOT était impur : il avait une relation amoureuse et adultère avec GUENIEVRE la femme du roi ARTHUR. Le succès fut attribué à GALAAD son fils même s’il était né d’une relation impure ,il était un chevalier saint et pur, et c’est lui qui récupéra le GRAAL et qui s’assit sur le siège périlleux. C’est après la récupération du Graal, que se termine la légende du roi ARTHUR ET DES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE . A la fin de l’histoire après la mort du roi ARTHUR, sa fameuse épée EXCALIBUR fut lancée dans un lac et personne ne l’a jamais retrouvée.

Bien évidemment, ces légendes avant tout orales ont donné lieu à de nombreuses versions, ensuite retranscrites avec plus ou moins de liberté. Ainsi, par exemple, la quête du Graal peut aussi être attribuée à Perceval, si l’on en croit Chrétien de Troyes.

Les plus connus des chevaliers de la table ronde sont :

· ACCOLON : Il était un chevalier de la table ronde pour une courte durée, c’était un ennemi du grand ARTHUR, il l’affronta en duel. Le roi ARTHUR ayant gagné ce combat lui pardonna mais ACCOLON mourut quatre jours après en succombant à ses blessures.

· AGRAVAIN : On le surnommait l’orgueilleux, il fut tué par LANCELOT puisque c’est lui qui dénonça sa relation adultère avec la femme d’ARTHUR.

· BEDIEVRE : C’était un gallois et l’un des premiers chevaliers de la table ronde, il était très proche du roi ARTHUR et était l’un de ses conseillers les plus sages.

· BOHORT : C’est l’un des meilleurs chevaliers de la table ronde, il était le bras droit de GALLAD lors de la conquête du saint GRAAL.

· DAGONET : C’était le plus amusant des chevaliers, on le surnommait le fou, il était malgré tout l’un des conseillers rapprochés du roi ARTHUR .

· GALAHAD : Le fils de LANCELOT et de GENEVIEVE la femme du roi ARTHUR, il était le plus pur des chevaliers, c’est lui qui mena la conquête du saint GRAAL et c’est le seul qui put s’asseoir sur le siège périlleux sans être englouti par la terre.

· GARETH : C’était l’un des chevaliers les plus honnêtes, on le surnommait le franc, il a surpris sa mère avec son amant au lit, il les tua tous les deux, il fut tué par LANCELOT.

· GAUVAIN : Souvent considéré comme le meilleur chevalier de la table ronde, il voit sa force croître au soleil.

· LANCELOT : C’était un des plus forts chevaliers de la table ronde, il trompa le roi ARTHUR en ayant une relation adultérine avec sa femme GENEVIEVE. C’est le père de GALAHAD, le récupérateur du SAINT GRALL.

· TRISTAN : C’était le plus beau des chevaliers de la table ronde, il se maria avec ISEULT, fille du roi d’Irlande, après avoir bu un philtre d’amour. Sa fin fut tragique : il mourra de chagrin se croyant abandonné par Iseult.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >