Les liaisons dangereuses

par

Cécile de Volanges

Cécile est une jeune femme nouvelle dans la société, qui doit au départ se marier avec Gercourt, mais elle est manipulée par Merteuil et Valmont, et perd ainsi son innocence et sa vertu, ce qui cause sa perte.

À travers l’œuvre, Cécile apparaît tour à tour comme un personnage comique ou tragique. Elle est en partie comique car elle se montre d’une naïveté sans borne, elle est considérée comme une « dinde », une ingénue, une sotte par les gens qui la rencontrent, et apparaît d’autant plus facile à manipuler. Dans ses lettres, le lecteur peu observer son style naïf, puéril, qui reflète son comportement.

Elle va chercher du réconfort auprès de Merteuil lors de ses peines de cœur, ce qui est la dernière chose à faire, mais elle ne s’en rend pas compte. Elle manque de maturité, de discernement et d’intelligence.  La dimension tragique du personnage apparaît à travers le fait qu’elle est manipulée sans pitié par Merteuil et Valmont. Son destin est tracé par les autres, depuis sa mère qui la promet à un homme plus âgée qu’elle n’aime pas, à Valmont qui lui fait croire qu’il l’aime pour la déflorer, en passant par Merteuil qui tout au long du roman lui ment et la trompe sur ses intentions réelles.

Sa relation avec le jeune Danceny lui échappe et finit tragiquement. On peut dire qu’elle meurt symboliquement à plusieurs reprises, elle connaît : une mort sentimentale lorsqu’elle perd Danceny, une mort de son destin en tant que femme lorsqu’elle fait une fausse couche, et une mort sociale puisqu’elle finit au couvent et que tous ses espoirs se brisent. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Cécile de Volanges >