Les liaisons dangereuses

par

Le libertinage

Le libertinage prend forme dans ce roman à travers plusieurs éléments. L’action libertine est mise en lumière par des personnages typiques du roman libertin : une femme d’âge mûr, qui a fait son apprentissage du libertinage et en maîtrise parfaitement les codes, qui est orgueilleuse et appartient à l’aristocratie ; de jeunes gens ingénus, et ignorant les codes des libertins ; une femme dévote, vertueuse, victime des libertins et de sa crédulité ; une mère présente en arrière-plan, moralisatrice, protectrice, mais aveuglée et trompée par les libertins, donc sans pouvoir réel sur les évènements ; une vieille sage qui a de l’expérience, qui apparaît comme une confidente avec du recul, mais ne peut entraver les projets des libertins.

L’espace du libertinage est un espace clos, feutré, où tout le monde se connaît de près ou de loin. Il y a souvent dans les lieux évoqués une notion d’intimité propice aux secrets, aux conciliabules, aux messes basses. La ville est le lieu de la mondanité, un espace plus ouvert sur le monde où il faut savoir jouer, se montrer, paraître et apparaître. Les rumeurs y circulent, comme les lettres et les messages.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le libertinage >

Dissertation à propos de Les liaisons dangereuses