Les précieuses ridicules

par

Marscarille et Jodelet

Ce sont les deux valets qui montent le subterfuge destiné à révéler la véritable identité de Cathos et Magdelon, ainsi que leur stupidité. Ingénieux et bons acteurs, ils se livrent à une comédie dans la comédie elle-même, et sont peut-être les véritables héros de la pièce, ceux qui, par le prisme du rire, permettent à la vérité d’éclater au grand jour. Ils se font passer pour de raffinés aristocrates et jouent le même jeu que celui dont rêvent les cousines, ce qui a pour effet de créer davantage de comique puisqu’ils se jouent ouvertement, face au public, des fantasmes de Cathos et Magdelon. Dansant avec elles pendant un bal, leur promettant tout ce qui leur semble être l’idéal de la préciosité, les deux cousines se laissent séduire avant que les valets n’abandonnent leur mise en scène soignée et ne révèlent leur véritable identité, découvrant à la fois leur vraie nature et exposant l’imbécilité de la fille et de la nièce de leur maître.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Marscarille et Jodelet >

Dissertation à propos de Les précieuses ridicules