L’Étrangleur de Cater Street

par

Charlotte Ellison

Charlotte Ellison, bien qu’ellesoit en apparence une jeune femme bien rangée des années 1880, est mal à l’aisedans le corset mental que lui impose l’époque. Belle jeune femme « avec sacrinière de cheveux auburn difficiles à coiffer », « sa peau couleurde miel », curieuse, assoiffée d’informations, elle est révoltée parl’hypocrisie où qu’elle la découvre. À ce titre, et en raison de son caractèrefranc et non dissimulé, elle est parfois la cible de méchantes phrases, car lafamille craint de ne pouvoir la marier : « Qui voudrait d’elle tellequ’elle était ? Parfois, c’en était presque une honte ensociété ! » Elle est cependant bien plus naïve qu’elle ne le pense,et ses opinions seront bouleversées au cours de ses rencontres avecl’inspecteur Pitt – ce qui ne le fait pas entrer dans son cœur, du moins tout d’abord.Elle est cependant courageuse, non seulement d’un point de vue physique, maismoralement : elle accepte de se regarder, d’interroger ses proprespréjugés, et d’altérer ses croyances si elle vient à voir qu’elles sontfausses, tout autant qu’elle accepte son devoir de révéler ce qu’elle découvreau sujet de Dominic, plutôt que de mentir pour l’épargner de soupçons. Le romanest en grande partie le récit de la maturation de Charlotte, depuisl’adolescente passionnée de l’image fausse qu’elle se fait du mari de sa sœur,jusqu’à la jeune femme aux yeux ouverts, qui accepte d’épouser Thomas Pitt,malgré leurs différences sociales. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Charlotte Ellison >