L’homme qui rit

par

DEUXIÈME PARTIE

Livre premier

 

            Digression du narrateur : noussont narrées les mésaventures du Lord Linnaeus Clancharlie, républicain quidécide de s’exiler de son plein gré, à partir de 1630, et jusqu’à sa mort.

            Son fils, David Dirry-Moir,s’accommode très bien du système en vigueur, et en gravit sans souci leséchelons. Il épouser la duchesse Josiane, une très belle femme, qui s’avèreêtre redoutable. David et Josiane se paient, chacun de leurs côtés, lesservices d’un jeune serviteur, Barkilphedro. Il les hait en secret, et serévèle particulièrement méchant et manipulateur, d’autant plus que la reine jalouseJosiane et qu’elle emploie aussi Barkilphedro.

            Un jour qu’ils s’ennuient, David etJosiane appellent Gwynplaine pour se divertir.

 

            Livre deuxième

 

            Gwynplaine, c’est l’enfant abandonnéde la première partie qui a grandi. Nous sommes en 1705, il a vingt-cinq ans.Bel homme, sa difformité mise à part, il est devenu saltimbanque, les gensriant quand il exhibe son sourire terrible.

            Le nourrisson lui aussi a grandi, c’està présent une jeune fille, nommée Dea. Les deux rescapés s’adorent. Dea, grâceà son infirmité, est la seule à vraiment savoir passer outre le visage difformede Gwynplaine. Ursus reconnaît aussi la beauté de l’âme de Gwynplaine. Dea etGwynplaine s’adorent et sont heureux ainsi.

            Ursus voit leur amour d’un bon œil,et projette de les marier un jour, mais Dea ne semble pas considérer la chose.

            Grâce à l’argent obtenu avec lesspectacles de Gwynplaine, la petite famille a pu se construire un théâtreambulant solide et beau, la Green-Box. Ils y jouent des pièces d’Ursus. Sapièce la plus significative s’appelle Chaos Vaincu, et le narrateur laretranscrit entièrement. Ursus avoue son inspiration shakespearienne. Comme lapièce fonctionne bien, Ursus désire la jouer à Londres.

 

            Livre troisième

 

            La Green-Box est arrivée à Londres.Ursus y fait des démonstrations d’éloquence.

            La troupe rencontre un succèsprodigieux immédiat, se fait un fervent admirateur en la personne deTom-Jim-Jack. Pour ces raisons, ils se font rapidement des ennemis, notammentparmi les autres saltimbanques, et parmi les religieux. Ursus regrette bientôtd’avoir débarqué à Londres. Le narrateur rend compte des persécutions qu’ilssubissent, menaces de mort et interrogatoires en tête.

            La duchesse Josiane vient assister àl’une des représentations. Ursus et Gwynplaine sont éblouis par sa beauté. Deamanifeste des premières traces de jalousie. On remarque aussi que Tom-Jim-Jackest reparti dans le carrosse de la duchesse.

            Gwynplaine éprouve un profond désirpour la duchesse, mais ce désir passe rapidement. Ursus est triste de constaterque Tom-Jim-Jack ne vient plus aux représentations.
            Un jour, la duchesse donnerendez-vous à Gwynplaine par lettre. Cette lettre contient un fatidique« Je t’aime ! ».

 

            Livre quatrième

 

            Gwynplaine est bouleversé. Il va selaisser tenter. En attendant, il rentre dormir. Quand Dea vient le voir, il estapaisé par sa douceur angélique et le lendemain matin, il jette la lettre aufeu. Les deux amants batifolent, quand le wapentake vient arrêter Gwynplaine.Il est mis en prison.

            Gwynplaine se laisse mourir. Mais unautre prisonnier soutient le connaître, et avoue avoir contribué à sadéfiguration. À cette occasion Gwynplaine apprend qu’il s’appelle en réalitéFermain Clancharlie.

 

            Livre cinquième

 

            Gwynplaine apprend qu’il est le filsde Linnaeus Clancharlie et qu’il a été vendu par son propre père auxcomprachicos.

            Tous ces dires sont prouvés par lafameuse gourde lâchée à la mer plusieurs années auparavant par lescomprachicos. Gwynplaine devient alors l’héritier direct du Lord David et de laduchesse Josiane. Il s’évanouit.

 

            Livre sixième

 

            Trahissant par là tous ses vœuxd’insensibilité, Ursus pleure, car il pensait Gwynplaine mort. Ursus essaie deduper Dea car il craint plus que tout de lui annoncer la nouvelle. Ainsi ilutilise ses dons incroyables d’imitateur-ventriloque pour lui faire croire qu’alieu une représentation tout à fait habituelle du Chaos Vaincu, avecGwynplaine et un public aussi réceptif que d’accoutumée. Dea ne tombe pas dansle panneau, et comprend ce qu’Ursus n’osait pas lui dire.

            Barkilphedro apprend à Ursus, Dea etHomo qu’ils seront emprisonnés s’ils ne quittent pas l’Angleterre au plus vite.

 

            Livre septième

 

            Gwynplaine se réveille dans sanouvelle demeure : le château de Windsor. Sa découverte est sans joie caril est privé de sa famille et de son amour. 

            Décidé à les retrouver, il décide dequitter le château, mais il se perd dans le dédale de couloirs et finit par seretrouver dans la chambre de la duchesse Josiane, qu’il surprend nue. Laduchesse ne se démonte pas. Au contraire, elle s’offre à Gwynplaine. Oncomprend rapidement que ce qui l’attirait en lui relevait du pur désirsadomasochiste. Elle veut s’humilier en couchant avec un monstre.

 

            Livre huitième

 

            Gwynplaine, le lendemain, siège à lachambre des Lords.

            Il se laisse aller à un discours quiexalte les pauvres au détriment des riches. Pour sa crédibilité, Gwynplainefait l’effort surhumain d’empêcher son visage de dévoiler son sourire. Mais il semet à pleurer à l’évocation d’Ursus et de Dea, ce qui détend ses muscles. LesLords se moquent de lui, l’insultent. On ne le prend plus au sérieux, il estdéfinitivement un clown.

 

            Livre neuvième

 

            Gwynplaine décide après cettemésaventure de retrouver Dea et Ursus : il renonce à cette vie luxueusequi l’attendait. Il va dans l’auberge qui les hébergeait : ils sontintrouvables. Gwynplaine, le moral au plus bas, décide de se suicider en sejetant dans la Tamise.

            Homo survient alors et le retientpar la main. Le vieux loup le guide vers Ursus et Dea. Cette dernière esttellement choquée par ces retrouvailles qu’elle meurt. Gwynplaine se jette  dans l’océan. Ursus est à nouveau seul avecson loup. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur DEUXIÈME PARTIE >