Lolita

par

Résumé

Lolita est un roman de Vladimir Nabokov publié à Paris en 1955 et à New York en 1958. Le livre est écrit en cinq ans et terminé en 1953. Il a été refusé par les plus grandes maisons d’édition américaines avant d’être accepté par un éditeur spécialisé en pornographie, Maurice Girodias des éditions Olympia. Après sa publication, dès les premières critiques, le livre fut interdit en Angleterre, puis en France. Aujourd’hui encore, le livre est assez largement controversé, son aspect le plus problématique étant sans doute l’extrême subjectivité de son narrateur, qui entraîne le lecteur à considérer toute l’histoire de son point de vue, et qui semble justifier obliquement le viol sur mineur.

Évidemment, ce choix de discours n’est qu’une décision littéraire de la part de Nabokov, qui n’a jamais prétendu partager ni défendre les déviances de son protagoniste. Néanmoins, l’auteur a aussi insisté sur le fait que son roman n’avait pas de morale.

Au vu de son style particulièrement riche et original, surtout pour un livre écrit dans sa langue d’adoption, l’anglais, il est sans doute plus juste de dépasser la question polémique et de voir d’abord Lolita comme une grande œuvre littéraire dont le sujet n’est pas de même importance que la langue qui y apparaît. Il s’agit de l’un des écrits préférés de Nabokov lui-même, qui a vécu son élaboration comme une aventure littéraire d’une rare intensité. Le roman a été adapté au cinéma en 1962 par Stanley Kubrick, avec Sue Lyons dans le rôle-titre.

Lolita se présente comme la confession d’un homme qui se nomme Humbert Humbert. Celui-ci, féru de littérature, présente également une singulière obsession pour ce qu’il appelle les nymphettes, les filles entre neuf et quatorze ans. Il justifie en partie cette déviance en la liant à la mort prématurée de son amour d’enfance, Annabel Leigh.

Après un mariage réussi et une dépression nerveuse surmontée, Humbert part s’installer dans la petite ville de Ramsdale pour écrire. Il loue une chambre dans la pension de Charlotte Haze, une veuve. Alors que celle-ci lui fait visiter la maison, ravie d’accueillir chez elle un étranger aussi séduisant, Humbert fait la connaissance de sa fille de douze ans, Dolores, et devient immédiatement obsédé par elle en raison de sa grande ressemblance physique avec Annabel. (Dans le livre, Dolores est indifféremment surnommée par sa mère « Lo », « Lola », « Dolly » ; seul Humbert l’appelle « Lolita » et uniquement en privé). Humbert décide de rester dans la maison aussi longtemps que possible afin de ne pas quitter Lolita. Néanmoins, son amour dévorant ne l’empêche pas de remarquer les dérives de la jeune fille et de condamner son goût pour la culture américaine populaire qui se manifeste dans le cinéma et les bandes dessinées.

Alors que Dolores participe à un camp de vacances, Charlotte, éprise d’Humbert, lui annonce qu’il doit choisir entre l’épouser ou déménager. Humbert accepte le mariage dans le seul but de pouvoir fréquenter Lolita. Charlotte ignore tout du dédain d’Humbert pour elle-même et de son désir pour sa fille, jusqu’à ce qu’elle lise son journal intime. Découvrant l’odieuse vérité sur l’homme qu’elle a épousé, Charlotte décide alors de fuir avec Lolita et menace Humbert de le dénoncer. Mais le destin joue en faveur d’Humbert : tandis qu’elle traverse la route dans un état d’agitation profonde, Charlotte est renversée par une voiture et meurt.

Humbert va chercher Lolita dans son camp de vacances et prétend que Charlotte est à l’hôpital afin de pouvoir la soustraire aux organisateurs. Mais au lieu de la ramener à la maison, il l’emmène dans un hôtel où il lui donne des somnifères. En attendant que les cachets fassent leur effet, il se promène dans l’hôtel et rencontre un homme qui semble connaître son identité. Humbert, mal à l’aise, se retire de la conversation et retourne dans la chambre. Là, il tente de violer Lolita, avant de réaliser que le sédatif qu’il lui a donné est trop léger pour lui ôter toute résistance. De façon surprenante, c’est Lolita elle-même qui prend l’initiative d’un rapport sexuel le lendemain matin, ayant déjà perdu sa virginité avec un garçon au camp de vacances. Plus tard, Humbert avoue à Lolita que Charlotte est morte – la jeune fille a donc le choix entre accepter l’amour de son beau-père ou partir en famille d’accueil.

À partir de là, Lolita et Humbert sillonnent le pays sans répit de motel en motel. Humbert s’applique à maintenir un climat de culpabilité commune afin de s’assurer du secret de la relation. Il dit à Lolita que s’il est arrêté, elle deviendra orpheline et perdra toutes ses possessions. Il la menace également afin d’obtenir ses faveurs sexuelles ; il sait que son affection pour la jeune fille n’est pas réciproque.

Après un voyage d’un an à travers l’Amérique du Nord, le couple s’installe dans une autre ville de Nouvelle-Angleterre où Lolita reprend ses études. Humbert devient très possessif et strict, interdisant à la jeune fille de participer aux activités extrascolaires ou de fréquenter des garçons. Les gens de la ville y voient simplement une preuve de l’importance qu’il accorde à sa fille.

Lolita supplie Humbert de la laisser participer à la pièce de théâtre montée par l’école, et Humbert lui accorde l’autorisation avec difficulté, et seulement à la condition d’obtenir davantage de faveurs sexuelles de sa part. L’auteur de la pièce jouée est Clare Quilty, qui a vu Lolita faire un essai en répétition et a été considérablement impressionné par sa performance.

Avant la nuit, le couple se dispute violemment et Lolita s’enfuit tandis qu’Humbert assure aux voisins que tout va bien. Il la cherche frénétiquement dans la ville jusqu’à ce qu’il la retrouve, sortant d’une cabine téléphonique. La jeune fille est radieuse et lui explique qu’elle était en train d’essayer de le joindre, et qu’elle a pris une grande décision. Ils partent ensemble et Lolita annonce à Humbert qu’elle se moque de la pièce et préfère qu’ils quittent la ville pour reprendre leurs voyages.

Tandis qu’ils roulent vers l’Ouest, Humbert a l’impression que leur voiture est suivie et il devient de plus en plus paranoïaque, soupçonnant Lolita d’avoir manigancé avec d’autres personnes un plan pour lui échapper. Celle-ci tombe malade et doit aller à l’hôpital tandis qu’Humbert s’installe dans un hôtel proche, séparé de son amante pour la première fois depuis des années.

Une nuit, Lolita disparaît de l’hôpital, et les employés apprennent à Humbert que « l’oncle » de la nymphette est venu la récupérer. Humbert se lance dans une poursuite effrénée à sa recherche, mais finit par abandonner. Il entame alors une liaison de deux ans avec une femme nommée Rita qui le soutient dans sa recherche. Il reçoit finalement une lettre de Lolita, à présent âgée de dix-sept ans, où elle lui apprend qu’elle est mariée, enceinte, et qu’elle a besoin d’argent.

Humbert lui rend visite et n’accepte de lui donner la somme demandée qu’en échange du nom de l’homme pour lequel elle l’a quitté. Lolita lui raconte alors que Clare Quilty était une connaissance de sa mère, qu’elle l’aimait et que c’est lui qui l’a retirée de l’hôpital après les avoir suivis en voiture. Après quoi, il avait essayé de faire d’elle la star d’un de ses films pornographiques – face au refus de Lolita, il l’a abandonnée. Elle a depuis exercé différents emplois avant de rencontrer son mari Dick (Richard Schiller) qui ignore tout de son passé. Humbert supplie Lolita de quitter son mari pour revenir vivre avec lui mais elle refuse. Il lui donne alors une somme d’argent suffisante pour la mettre à l’abri du besoin pour le restant de ses jours.

Humbert retrouve ensuite la piste de Quilty, à qui il explique en détail pourquoi il va à présent le tuer. Il tire sur lui plusieurs fois, tandis que Quilty supplie pour sa vie de façon étrange. Une fois certain que Quilty est bien mort, Humbert quitte la maison. Peu de temps après, il est arrêté pour avoir conduit du mauvais côté de la route.

Le récit se termine sur les derniers mots d’Humbert à Lolita, lui exprimant des souhaits de bonheur ; il explique aussi que le roman doit être lu comme ses mémoires, et publié seulement après sa mort et celle de Lolita. En effet, la préface du roman précise qu’Humbert est mort d’une thrombose tandis que la jeune fille est morte en couches le jour de Noël 1952.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >