Lunar Park

par

Résumé

Lunar Park est le sixième roman de l’écrivain américain contemporainBret Easton Ellis. Il est publié en 2005. Cette œuvre adopte la forme del’autofiction, elle est caractérisée par un intense dialogue intérieur entre lenarrateur et l’auteur, tantôt dans le réel, tantôt dans la fiction.

Le récit se passe à notre époque, au début des années2000, aux États-Unis, dans la ville de New York. Le roman commence par un longportrait dressé avec humour et précision de l’expérience de l’auteur. BretEaston Ellis retrace le début de sa carrière, ses premières publications quirencontrèrent un grand succès, critique et public. Alors qu’il n’est qu’àl’université, l’auteur découvre la gloire, la fortune, tandis que son pèrevient de mourir. Cette gloire n’est pas anodine et compte plusieurs facettes ;Ellis évoque donc son succès, des incidents qui surviennent, sa consommation dedrogues, certaines visites en public humiliantes pour promouvoir ses œuvres, eten particulier la promotion de son roman Glamoramadans les médias où sous l’effet de la drogue, il balbutie et peine à trouverdes idées claires à faire passer au public. Il devient alcoolique, ne secontrôle pas et abuse de tout.

Ce roman comporte ainsi une part de réalité, reprenant lavie de l’auteur et son expérience d’écrivain, mais également une part de fiction,quand Ellis décrit une liaison avec une actrice qui se prénomme Jayne Dennis,qu’il épouse ensuite et avec qui il a eu un enfant illégitime hors mariage,Robby, qu’il refuse de reconnaître au début. C’est le début d’une nouvelle viepour lui. Si Sarah, fille de Jayne qu’elle a eue avec un autre mari, âgée de 6ans, appelle Bret « papa », son propre fils, avec qui il veut renouerdes liens, continue de l’appeler sobrement « Bret ».

Ellis et Jayne décident donc de fonder une famille et déménagentdans une ville fictive à Elsinore Lane, dans le comté du Midland, présentéecomme une riche banlieue de New York. Ils ont choisi la banlieue pour l’espacequ’elle permet d’avoir, mais aussi pour la sécurité, suite aux peurs déclenchéespar le terrorisme et la crainte que le 11 septembre ne recommence. De ce pointde vue, on se retrouve dans la réalité et le passé récent, dans une Amériquetraumatisée par les événements du « 9/11 ». Cependant, les actesterroristes dans le roman relèvent d’attentats-suicides dans des supermarchésWal-Mart ou ont eu lieu à l’occasion de l’explosion d’une bombe en Floride.

Quelque temps après, seproduisent d’étranges incidents dans leur ville, qui surviennent d’abord aucours de la soirée d’Halloween le 31 octobre. Ce soir-là, la famille Ellis aorganisé une fête pour s’intégrer à la nouvelle société dont ils font partie, faireconnaissance avec le voisinage. Dans ces événements paranormaux est impliquée lapoupée de Sarah, Terby, qui devient folle et dysfonctionne. Lors de la soirée,il aperçoit également un homme vêtu comme Patrick Bateman, le tueur en sérieinfâme d’American Psycho, le roman del’auteur et du héros.

Autre fait étrange, l’un des étudiants qu’il croise àl’université Clayton et qui lui demande un autographe sur l’un de ses romans, Less Than Zero, conduit exactement la même voiture que son père possédait de sonvivant, une Mercedes SL 450 couleur crème. De plus, il reçoit sans cesse des courriersélectroniques vides. Peu à peu, le héros prend conscience que la maison qu’ilhabite s’apparente de plus en plus à une réplique exacte de la maison de sonenfance en Californie : les murs extérieurs sont peints en blanc cassé, etrévèlent un stuc rose saumon familier, tandis que des rideaux apparaissent làoù il n’y en avait pas, etc. En parallèle, Bret trouve que son chien, Victor,est étrange, et il le soupçonne d’avoir des pouvoirs ou une pensée plus profondeque chez un chien normal.

À l’université, Bret a une aventure avec une étudiante,Aimée, qui étudie entre autres les œuvres de Bret.

Le héros commence à avoir peur, une hantise relative à lamort de son père reprenant peu à peu le dessus et l’empêchant de dormir :il croit que Clayton est lié à cette mort, bien que cela ne soit pas possiblechronologiquement parlant. Il pense que la maison est hantée par le fantôme deson père. Cependant, étant donné qu’Ellis est un ancien alcoolique et qu’il a,fut un temps, abusé de drogues, son entourage proche, dont sa femme, sesenfants mais aussi sa femme de ménage restent très sceptiques quant à sesaffirmations pour le moins irrationnelles.

Un soir, sentant un danger et croyant voir passer uneombre, un fantôme, il sort armé de son fusil, mais revient sans aucune preuvede ce qu’il avance.

Il est de plus en plus tendu, dort mal, boit beaucoup,prend beaucoup de drogues et se sent seul, entre ce qu’il pense voir et sonimaginaire. Il éclate en larmes au conseil de quartier, laissant échapper toutela pression qui pèse sur lui depuis qu’il a déménagé.

Il consulte alors un thérapeute, fait part de ses peurs àla police, mais les réponses qu’il obtient sont toujours les mêmes ; uncertain scepticisme lié à son passé de drogué et d’alcoolique jette lediscrédit sur ses allégations ; tous le pensent paranoïaque.

Ellis voit partout une menace croissante, quand une sériede meurtres se produit non loin, et que de nombreux jeunes garçons, du même âgeque Robby, sont enlevés, sans que personne ne sache par qui et pourquoi. Ilcraint que sa famille ne soit attaquée et il est bien résolu à la protéger.Mais il ne sait pas quoi faire et se retrouve emprisonné dans ses proprespeurs, face à sa solitude, étant donné qu’il est le seul à se rendre compte de certaineschoses étranges qui se produisent, et que tout le monde doute de sa parole. Ilfinit par douter de lui-même, se demandant s’il est fou.

Quand sa femme Jayne s’envolepour Toronto tourner un film, Bret reste seul à la maison avec les enfants. Unsoir, ils sont attaqués par une sorte d’animal à trois pattes. Ils quittent lamaison et Bret engage un chasseur de démons qui mène une enquête et procède àune fumigation.

Bret est ensuite attaqué par un oiseau factice qui auraitpris vie et qui aurait pris possession de son chien Victor, qui l’attaqueviolemment et lui mord la jambe. Bret court hors de chez lui où il est renversépar une Mercedes SL 450 couleur crème. Transporté à l’hôpital, personne n’estensuite capable de témoigner de son accident.

Entretemps, Bret apprend que son fils Robby a disparu.Jayne, revenue en catastrophe après l’accident, ne croit plus son mari,alcoolique et paranoïaque qui n’a pas su protéger leurs enfants, et le quitte.

Bret finit alors seul, sans réponse à ses questions ettoujours terrifié par ces incidents, entre sa paranoïa, ses addictions, sesmensonges et l’incompréhension des autres face à ses problèmes. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >