Mémoires de mes putains tristes

par

Delgadina

Cette adolescente de quatorze ans est la preuve que l’innocence et la vertu véritables arrivent quelques fois à avoir raison des mauvaises pulsions masculines. Car oui, c’est elle qui avait été désignée pour passer une nuit en compagnie du narrateur. Son profil correspondait en tout point à ce après quoi il courait, la virginité doublée de la jeunesse et de la beauté. Mais l’immensité de son charme était une donnée avec laquelle le vieil homme n’avait pas compté. Une chose est certaine, cette rencontre a changé sa vie « Cependant, quand je me suis réveillé en vie le matin de mes quatre-vingt-dix ans dans le lit heureux de Delgadina, il m'est apparu que la vie ne s'écoulait pas comme le fleuve tumultueux d'Héraclite mais qu'elle m'offrait l'occasion unique de me retourner sur le gril et de continuer à rôtir de l'autre côté pendant encore quatre-vingt-dix années ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire Delgadina >

Dissertation à propos de Mémoires de mes putains tristes