Nana

par

Nana

Nana est l’héroïne éponyme du roman. On assiste à sa naissance et aux débuts de son enfance difficile dans L’Assommoir, septième volume de la série des Rougon-Macquart.

Elle est la personnification du vieil adage « la fin justifie les moyens ». En effet, on la voit dès le début de son existence montrer un mépris particulier à l’égard de son environnement ouvrier ainsi que de sa pauvreté. Elle trouve rapidement une alternative à sa situation en se prostituant pour arrondir ses fins de mois et subvenir aux besoins de son enfant Louiset, né de l’une de ses rencontres. Malgré son origine elle voue une passion sans bornes à ce garçon et le couvre de toutes les marques d’affection d’une mère attentive.

Les échanges de ses faveurs sexuelles contribuent à l’aider financièrement et à l'élever dans le société, aussi trouve-t-elle dans le commerce d’elle-même de justes compensations à ses yeux, et ne semble-t-elle pas si touchée par la nature de ses activités. Elle les aborde de manière nonchalante, les évoque avec légèreté.

Se sachant attirante, elle joue de son physique avantageux, qu’elle utilisait déjà dans L’Assommoir lorsque, toute jeune déjà, l'auteur la décrit comme lançant des œillades et affichant des airs osés devant les hommes adultes.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Nana >

Dissertation à propos de Nana