Odes et ballades

par

Les ballades

Les ballades : Issues du moyen-âge, les ballades sont des poèmes lyriques qui connaissent un renouveau grâce à l'apparition du Romantisme. La ballade suit certaines règles mais l'auteur ne semble pas en avoir tenu compte. En effet, on retrouve généralement dans la ballade un refrain, ainsi qu'un certain nombre de syllabes, le tout commençant par une apostrophe qui permet de connaître le destinataire de la ballade.

Dans les ballades d’Hugo, on n'observe qu’épisodiquement la présence d'apostrophes, comme par exemple : « Ô guerriers ! » dans Le géant, ou « Pâtre ! » dans La mêlée. En revanche, le refrain à proprement parler n'existe pas, et la structure des strophes est très variable ; on peut ainsi avoir des octosyllabes, des alexandrins, des heptasyllabes etc. On observe tout de même une cohérence dans le choix de la longueur des vers : chaque poème conserve sa structure tout au long du texte ou alterne avec une autre forme. Le refrain, quant à lui, se présente simplement par une phrase mise en exergue.

Le choix de la ballade n'est pas anodin ici : il s’agit de la nouvelle forme associée au Romantisme. Hugo confirme son appartenance à ce courant par ce moyen ; en montrant non seulement par le contenu mais aussi par la forme où va son courant de pensée.

La partie regroupant les ballades du recueil se compose de quinze ballades qui abordent des thèmes fantastiques. Ces personnages sont parfois des métaphores comme le géant qui représente un homme très fort et sans pitié plus qu'un être féerique, ou des sortes d'hallucinations comme dans A Trilby, le lutin d’Argail, qui semble être peuplé d'êtres magiques auxquels l'auteur s'adresse depuis sa prison.

... Inscrivez-vous pour continuer à lire Les ballades >

Dissertation à propos de Odes et ballades