Peau de chagrin

par

Une femme sans coeur

Raphaël rencontre ensuite la comtesse Fœdora ; il tombe déjà amoureux de son nom lorsque Rastignac lui en parle. Mais cette mondaine est une femme terrible : entourée d'admirateurs, elle n'a aucun amant, ne choisit pas afin de les conserver tous. Elle se comporte de même avec Raphaël. Lui se ruine, n'a plus d'argent, on lui en prête pour qu'il puisse continuer à lui faire la cour. Un jour il se cache dans une soirée et entend la comtesse se moquer de lui auprès de ses autres courtisans. Seul Rastignac le défend. Il s'introduit alors dans sa chambre, pour la surprendre dans l'intimité. Quelques jours plus tard, il arrive à obtenir un tête-à-tête par un stratagème : il lui déclare son amour, lui peint tous les sacrifices qu'il a faits pour elle, mais Fœdora refuse encore de se donner, et conclut la tirade de cet amant éperdu par un bâillement. Raphaël part et décide de l'oublier. Il se plonge dans le travail, mais y arrive avec peine. Une rencontre de Rastignac le dévie à nouveau de son ascèse : Raphaël quitte sa mansarde et va le rejoindre pour se lancer dans le monde, briller par son éloquence et gagner sa vie par opportunisme. Il se retrouve cependant en proie à ses créanciers. Dans son ascension et sa perte survit encore le secret espoir d'impressionner une fois Fœdora. Cette impossibilité et le manque d'argent expliqueraient son envie de suicide.

         C'est à ce moment que Raphaël interrompt son récit, à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une femme sans coeur >

Dissertation à propos de Peau de chagrin