Pelléas et Mélisande

par

Arkel

C’est le père de Golaud. Il semble être un homme au cœur bon, mais aussi un père autoritaire, étant donné qu’il inspire de la crainte à son fils. Cependant, le roi Arkel fait preuve de sagesse en respectant la décision de son fils d’épouser Mélisande, bien qu’il soit contrarié par ce choix : « Il avait toujours suivi mes conseils jusqu’ici, j’avais cru le rendre heureux en l’envoyant demander la main de la princesse Ursule. Il ne pouvait pas rester seul, et depuis la mort de sa femme il était triste d’être seul ; et ce mariage allait mettre fin à de longues guerres, à de vieilles haines… Il ne l’a pas voulu ainsi. »

Arkel se distingue donc des rois tyranniques et des despotes qu’on a coutume de rencontrer dans les pièces de théâtre, qui ignorent les avis de leurs enfants pour ne poursuivre que leurs propres plans. 

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Arkel >