Pelléas et Mélisande

par

La quête symboliste

Pelléas et Mélisande est une pièce de théâtre en cinq actes lourdement marquée par les renvois symboliques. En effet, les personnages s’expriment en termes peu clairs et beaucoup de choses sont déduites et insinuées, sans jamais être dites. Dans un tel silence, le symbole prend un rôle primordial pour la compréhension de la pièce. Les symboles renvoient à un sens au-delà du rationnel, un sens « qui se trouve au-delà de la raison et avant le sentiment » (Hermann Bahr, À propos de la critique de la modernité).

L’attention de l’observateur est orientée à de nombreuses occasions vers les éléments symboliques placés çà et là dans la pièce. D’une part, l’amour de la nature renvoie à une pureté du caractère et Mélisande, qui a été trouvée en pleurs au milieu d’une forêt, est constamment émerveillée par la nature qui l’entoure. Aussitôt arrivée au château, elle montre son appréciation de l’abondante verdure dont elle est entourée : « Et quelles forêts, quelles forêts tout autour des palais ! »  L’innocence apparente du caractère de Mélisande s’ajoute à la beauté de la n

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La quête symboliste >