Quand j'avais cinq ans je m'ai tué

par

Le docteur Edouard

C’est un stagiaire à l’institution correctionnelle pour enfants « les Pâquerettes ». Il est fasciné par le cas de Gil et décide de se lier d’amitié avec lui afin de l’aider dans sa guérison. Bien que Gil s’avère initialement hostile, Edouard finira par briser sa coque subtilement grâce à des techniques et des stratagèmes de pédiatre. D’abord, lorsque Gil proteste contre sa visite chez le dentiste (qui était une règle incontestable de l’institution), Dr. Edouard s’approche de lui et commence la conversation en disant que son ami dentiste veut se suicider. Même le choix de mots de ce docteur stagiaire est intéressant ici. S’étant familiarisé au profil psychologique de Gil, il sait que celui-ci est attiré par les sujets de « mort », et de ce fait répondrait favorablement au vocabulaire de ce champ lexical. Ensuite, lorsqu’il apprend que Gil ne sait pas nager à cause de sa peur de l’eau, Dr. Edouard prétend lui aussi ne pas savoir nager, et encourage Gil à l’aider. Par cette invitation, Edouard permet à Gil de se sentir comme le héros contextuel : c’est lui qui protègera son grand ami des forces de l’eau.

Edouard représente donc l’adulte empli de compassionn, compréhensif et sensible que Gil recherche. Il devient pour Gil un ami, et ce dernier commence à s’attacher à lui. Plus tard on verra que Gil ne se confie qu’à Edouard, ce qui bouleversera le Dr. Nevele – le directeur de l’institution – à qui Gil n’eut jamais dit mot.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le docteur Edouard >

Dissertation à propos de Quand j'avais cinq ans je m'ai tué