Quand j'avais cinq ans je m'ai tué

par

Résumé

Gilbert Rembrandt, surnommé Gil, raconte son histoire au lecteur avec ses mots d'enfant, ses approximations verbales, sa sincérité totale et son immense innocence. Il n’est pas capable de distinguer entre le bien et le mal. Comme la plupart des enfants de son âge. Gil vit aux États-Unis. L’histoire se déroule durant la guerre froide, à la fin des années cinquante ou au début des années soixante.

Quand Gil commence son récit, il vient d'être admis dans une institution pour enfants souffrant de troubles du comportement, la Résidence Home d'Enfants les Pâquerettes. Son papa et sa maman l'y ont emmené, et l'ont laissé là-bas, sans lui donner d'explications. Il a fait « quelque chose de très mal » à son amie Jessica Renton. Gil se sent horriblement seul sans ses parents, son frère Jeffrey, sa couverture fétiche Pougnougnou, Câlinot le Singe, et Jessica qui lui manque beaucoup. Il est inquiet pour elle et il a peur de ne plus la revoir !

Son thérapeute s'appelle le docteur Nevele. Pendant les séances, il ne dit presque rien. Il pose des questions et garde le silence quand c’est à lui de répondre et les rares informations qu'il donne à Gil n'ont rien de rassurant : ses parents ne...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Quand j'avais cinq ans je m'ai tué