Ravage

par

François Deschamps

Si François Deschamps détient un physique et une énergie hors du commun, ces qualités ne représentent qu’une partie de son tempérament. A vingt-deux ans, issu d’un milieu agricole, cet étudiant en chimie possède une stature imposante et une constitution des plus robustes, doublées d’une haute taille. Ce physique lui permet d’asseoir la domination qu’il entretient sur les choses et de défendre la valeur de l’effort qui a grande importance pour lui. Entêté et prônant la soumission des autres à sa cause, il ne fait pas d’exception pour la jeune femme qu’il désire épouser et qui, elle, préfère un autre prétendant : il tente d’empêcher le mariage de ladite femme afin de la reconquérir. Ce trait de caractère s’étend jusque dans l’influence qu’il exerce sur les citoyens qu’il sauve de la ville en flammes en leur servant de chef, impitoyable et efficace. Comme nous l’avons dit, l’effort et le mérite sont des valeurs phares à ses yeux : ainsi, il n’hésitera pas à faire assassiner les prisonniers trop encombrants à transporter, et cette tâche incombe aux hommes de sa troupe qu’il juge comme étant trop faibles, en guise de test. Il n’est pas non plus étranger au meurtre lui-même puisqu’il tue de ses propres mains un des hommes qu’il dirige, sous prétexte qu’il ait commis une grave faute. Sa persévérance et son obstination vont de pair avec son violent caractère. Ces traits qui le définissent lui réussissent finalement puisqu’il parvient au but qu’il s’était fixé en début d’œuvre : retourner à une société loin des fumées de ce monde en ruine, dans le milieu rural dont il est issu. Or, son désir de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire François Deschamps >

Dissertation à propos de Ravage