Robinson Crusoé

par

Vendredi

Le vrai nom de ce jeune homme est inconnu ; notre héros le surnomme Vendredi car « […] c'était le jour où je lui avais sauvé la vie [...] ». Vendredi est un jeune homme d'environ vingt-six ans. L'auteur nous fait ici une description très précise de sa personne : « Sa chevelure était longue et noire, et non pas crépue comme de la laine. Son front était haut et large, ses yeux vifs et pleins de feu. […] Il avait le visage rond et potelé, le nez petit et non pas aplati comme ceux des Nègres, [...] ». Vendredi apparaît alors que Robinson est sur l'île depuis une vingtaine d'années. Il lui vouera une reconnaissance sans bornes après que celui-ci l'ait sauvé d'une mort certaine. Les deux amis communiquent essentiellement par gestes au début puisqu'ils ne parlent pas la même langue. Vendredi faisait autrefois partie des cannibales qui révoltent tant notre héros anglais, il admet même avoir mangé « vingt hommes, deux femmes et un enfant. »

On sent chez Vendredi une grande intelligence et une curiosité naturelle : il pensera à enterrer les deux cadavres des sauvages pour ne pas se faire repérer, étudiera attentivement la blessure faite par la balle de Robinson, etc. Par la volonté de Robinson, il va progressivement devenir « civilisé » : docilement, il va mettre des vêtements, apprendre la langue anglaise, arrêter le cannibalisme et se convertir au christianisme. Pour son sauveur, Vendredi va abandonner tout ce qui était sa vie avant, ce qui montre son dévouement.

Plus tard, avec l'aide de son ami anglais, il ira sauver son père ainsi qu'un européen qui l'accompagne. Vendredi restera sur l'île avec d'autres hommes que Robinson aura instruits, afin de ne pas risquer de mourir pendu par le capitaine du...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Vendredi >

Dissertation à propos de Robinson Crusoé