Sans Famille

par

Résumé

Rémi, jeune garçon de huit ans, vit avec Mme Barberin à Chavanon dans la Creuse. Bien qu’il ait toujours cru être son fils, en réalité elle n’est que sa nourrice. Il fut en effet découvert bébé par Jérôme, le mari de Mme Barberin, à Paris. L’homme décida de le confier à sa femme plutôt que de le placer à l’hospice. En effet, au vu des riches linges que l’enfant portait, il espérait une récompense de la part de ses parents. Cependant, trois ans plus tard, la famille ne s’étant toujours pas manifestée, Jérôme a demandé à sa femme de déposer l’enfant à l’hospice, ce qu’elle se refusa à faire. Jérôme quant à lui continua toutes ces années durant à travailler à Paris et à envoyer régulièrement de l’argent à sa femme.

Un soir, un homme annonce à Mme Barberin que son mari a eu un accident de travail et qu’il souhaite faire un procès à son entrepreneur. Elle lui envoie toutes leurs économies pour payer le procès et va jusqu’à vendre leur vache, leur unique richesse. Malheureusement Jérôme perd le procès et revient à Chavanon où il découvre la présence de Rémi. L’homme décide, contre la volonté de sa femme, de vendre pour quarante francs l’enfant au signor Vitalis, un vieux comédien-musicien ambulant qui conduit une troupe d’animaux intelligents : un singe nommé Joli-Cœur et trois chiens, Capi, Dolce et Zerbino.

Rémi, très blessé par la perte de Mme Barberin, entame son voyage à travers le Sud-Ouest de la France avec Vitalis et la troupe. Ils présentent dans les villages une pièce de théâtre mettant en jeu tous les animaux et le jeune garçon. Vitalis s’occupe de Rémi comme de son propre fils, l’habille, le nourrit, lui apprend à lire, à parler italien et à jouer de la musique. Un attachement profond se noue peu à peu entre ces deux personnages.

À Toulouse, Vitalis a une altercation avec un policier qui a frappé Rémi et suite à un procès, il est condamné à deux mois de prison. Rémi part alors, accompagné de la troupe, travailler dans les alentours pour subvenir à leurs besoins. Au bord du canal du Midi il rencontre Mme Milligan, une riche Anglaise qui vit sur une péniche, Le Cygne, avec son fils Arthur, gravement malade. Après leur avoir expliqué pourquoi son maître Vitalis est en prison, Rémi est recueilli par la famille sur le bateau, en échange de quoi il doit divertir le jeune malade dès que celui-ci le souhaite. Mme Milligan apprend à Rémi qu’elle avait un fils aîné qui a mystérieusement disparu à la mort de son mari. L’oncle d’Arthur, James, chargé d’enquêter sur la disparition du fils aîné, n’en a jamais retrouvé la trace. Cette époque est une des plus heureuses de la vie de Rémi, il a enfin le sentiment de faire partie d’une famille.

Quand Vitalis sort de prison, il refuse de laisser Rémi auprès de Mme Milligan. Ils repartent donc ensemble sur les routes. En se dirigeant vers Paris, ils sont surpris par une violente tempête de neige durant laquelle Zerbino et Dolce meurent dévorés par des loups, ainsi que Joli-Cœur qui succombe à une fluxion de poitrine. Les survivants arrivent finalement à Paris où Vitalis veut confier Rémi le temps de l’hiver à un « padrone » de sa connaissance, Garofoli, pour gagner de son côté un peu d’argent et éduquer de nouveaux animaux. Rémi fait la connaissance du neveu de Garofoli, Mattia, qui lui fait comprendre que son oncle maltraite les enfants qu’il accueille. Vitalis le découvre à son tour et renonce à lui confier Rémi.

La nuit même le vieil homme, affaibli et fiévreux, meurt de froid, et Rémi se réveille chez un jardinier, Pierre Acquin. La famille Acquin se compose du père veuf, de ses deux fils Alexis et Benjamin et de ses deux filles Étiennette et Lise, laquelle est muette. Rémi veut reprendre la route mais Pierre lui propose de travailler pour lui et de jouer de la musique en échange d’un foyer, ce que Rémi accepte. Il coule deux années durant des jours paisibles auprès de la famille Acquin et devient très proche de Lise. Cependant un orage détruit la serre familiale et les plonge dans la ruine. Le père, incapable de payer ses dettes, est envoyé en prison tandis que les enfants sont dispersés chez leurs oncles et tantes. Rémi décide de repartir de son côté et promet aux enfants de passer les voir l’un après l’autre.

En quittant Paris Rémi retrouve Mattia et décide de l’emmener avec lui et Capi. Les deux amis partent sur les routes et offrent des représentations en tant que musiciens itinérants. Rémi souhaite rendre visite aux enfants Acquin mais veut aussi retourner voir Mme Barberin. Il rêve de pouvoir lui offrir une vache. Ils partent d’abord voir Alexis en espérant avoir gagné assez d’argent sur le trajet pour acheter l’animal. À Varses, ils sont accueillis par la tante et l’oncle d’Alexis. Ce dernier travaille en compagnie de son oncle dans la mine de la ville. Cependant, suite à un accident, Rémi propose de remplacer Alexis en tant que rouleur pendant quelques jours. Il découvre ainsi un monde inconnu mais un matin, une inondation survient dans la mine et Rémi, l’oncle Gaspard et quatre autres personnes se retrouvent pris au piège dans un espace réduit. Après quatorze jours d’enfer, ils sont enfin secourus, et Rémi choisit de quitter la ville, toujours en compagnie de Mattia et Capi.

Ils continuent de gagner de l’argent grâce à leurs représentations et Mattia par amitié renonce même à devenir l’élève d’un musicien réputé. La troupe s’arrête à une foire dans un village non loin de celui de Mme Barberin et les enfants parviennent à l’aide d’un vétérinaire à acheter une belle vache. Celle-ci s’échappe sur le chemin et au village où ils la retrouvent les enfants sont accusés de l’avoir volée. Toutefois le nom de Rémi et l’histoire des mines de Varses lui accordent assez de crédit auprès du juge de paix pour récupérer son animal.

Ayant par ailleurs appris que Jérôme Barberin se trouve à Paris, ils se rendent directement à Chavanon et mettent en place des retrouvailles dignes d’une pièce de théâtre entre Rémi et sa nourrice. Celle-ci ne contient pas sa joie et remercie chaleureusement Rémi pour son cadeau. Elle lui apprend également que son mari est parti le trouver à Paris car sa famille le recherche. Rémi, Mattia et Capi repartent donc pour Paris pour en savoir plus, mais ils passent d’abord voir Lise chez sa tante Catherine quelques jours.

En arrivant à Paris, ils apprennent que Jérôme est mort et peu de temps après Rémi reçoit un courrier de Mme Barberin auquel est joint une lettre de Jérôme. Il la lui avait envoyée peu de temps avant sa mort en lui expliquant qui recherchait Rémi et un moyen de contacter cette personne. Rémi apprend ainsi que ses parents sont anglais et résident à Londres. Il se rend donc en Angleterre en compagnie de Mattia et Capi. À sa grande surprise il est accueilli froidement par une famille de marchands ambulants, les Driscoll. La première nuit Rémi et Mattia surprennent des hommes apportant des objets volés aux parents de Rémi. Mattia et Rémi commencent à mettre en doute la véracité de l’histoire qu’on leur a racontée, et se demandent si Rémi est bien le fils perdu de la famille.

Ils restent néanmoins quelque temps à Londres et gagnent de l’argent pour la famille grâce à leurs représentations. Ils interrogent par courrier Mme Barberin sur les vêtements portés par Rémi quand il avait été trouvé afin de déterminer si les Driscoll sont bien ses parents, ou bien s’ils l’ont volé à ses véritables parents. La description des linges du nourrisson correspond à celle donnée par monsieur Driscoll ; il serait donc bien le père de Rémi. Cependant, un dimanche, un gentleman vient à la maison et s’intéresse de près à la santé de Rémi. Mattia surprend une discussion entre Mr Driscoll et cet homme qui se trouve être l’oncle d’Arthur Milligan, James. Celui-ci explique qu’Arthur va mieux, à son plus grand déplaisir, car il souhaite être l’unique héritier de la fortune des Milligan, et il compte sur Mr Driscoll pour y parvenir.

Quelques jours plus tard, Mr Driscoll décide d’emmener Rémi et Mattia avec lui vendre ses marchandises. Dans un village les enfants retrouvent Bob, un ami de Mattia, avec lequel ils s’associent pour une représentation. Mr Driscoll leur demande de le retrouver ensuite dans une auberge car il veut partir tôt le lendemain ; il décide de garder Capi avec lui. Lors de la représentation Mattia se blesse et ne peut accompagner Rémi au point de rendez-vous. Lorsque Rémi y arrive il apprend par l’aubergiste que Mr Driscoll, déjà parti, demande à être rejoint au plus vite au village suivant. Rémi décide de retourner dormir auprès de Mattia. Le lendemain matin, Rémi est arrêté quand Capi, capturé par des policiers parce qu’il faisait le guet tandis que Mr Driscoll cambriolait une église, le reconnaît. Rémi parvient à s’évader de la prison grâce à Mattia et à Bob, et il retourne en France accompagné de son ami et de Capi.

Arrivés sur le continent ils partent à la recherche de Mme Milligan en suivant la trace de sa péniche, Le Cygne, le long des fleuves. Lors de leurs pérégrinations, ils apprennent que l’oncle de Lise est mort et que l’enfant a été adoptée par Mme Milligan. Ils retrouvent enfin Le Cygne, sans ses occupants, à la frontière suisse. On leur indique alors la ville où s’est rendue Mme Milligan. Tout en cherchant la résidence de Mme Milligan, ils donnent des représentations régulièrement. Un jour, Lise entend Rémi chanter et se met à chanter avec lui : elle a retrouvé sa voix. En entrant dans le jardin de Mme Milligan, ils aperçoivent James. Par peur d’être renvoyé en Angleterre, Rémi se cache. Mattia, lui, va voir Mme Milligan pour la prévenir du complot de James et lui parler de Rémi. Dès que James est parti Mme Milligan vient voir Rémi et lui demande de raconter ce qui lui est arrivé en Angleterre. Elle les loge d’abord dans un hôtel puis elle invite les deux jeunes gens chez elle. Devant James dépité, Mme Milligan annonce que Rémi est son fils aîné disparu, avec pour preuves les linges trouvés sur Rémi bébé et une lettre d’aveu de Mr Driscoll qui avait enlevé le nourrisson.

Des années plus tard, Rémi, marié à Lise, convie ses amis au baptême de leur fils, le petit Mattia. Arthur est désormais en excellente santé, Mme Barberin fait office de nourrice pour le petit Mattia, tandis que l’autre Mattia est devenu un grand musicien. Quant au père de Lise, sorti de prison, il est redevenu jardinier et vit désormais avec sa fille Étiennette ; Benjamin lui est devenu botaniste et Alexis se trouve à la tête de la mine où il travaillait avec son oncle.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >