Toute vie est résolution de problèmes

par

La spécificité humaine, la mémoire, la personnalité et la conscience

Popper présente la spécificité de l'homme dans le fait qu'il a une conscience et qu'il sait agir pour lui. Si les animaux ont une personnalité et une certaine volonté, l'Homme a une conscience, la conscience de soi. Ce qui marque la grosse différence et ce qui sépare l'homme de l'animal est le langage afin d'exprimer justement cette conscience : cela repose ainsi sur l'exercice du langage. '' La conscience de soi humaine, en revanche, est ancrée dans le langage et (explicitement comme implicitement) dans des théories formulées. Un enfant apprend à utiliser son nom pour lui-même et finalement, à employer un mot comme "ego" ou "je", et il en apprend l'usage avec la conscience de la continuité de son corps et de son moi ''. L'usage du langage à des fins personnelles est donc la ligne de démarcation, la réflexion servant l'ego et la conscience de soi, c'est la maitrise du langage et par là se constitue son identité.

La citation du '' je '' ou de l'ego implique que l'Homme, quand il parle à la première personne, s'exprime pour lui et lui seul, comme l'énonciateur d'un discours et non uniquement comme la voix d'un être qui ressent quelque chose comme l'animal. Le prénom représente une part de la personnalité et s'ancre dans l'identité de l'Homme, tandis que l'animal n'en aura pas forcément conscience.

La différence se fait ainsi dans '' la continuité de son corps et de son moi '', et Popper prend un exemple simple : l'enfant, si tout jeune, n'a pas reçu encore d'éducation et n'est pas encore formé, il possède déjà une conscience et vit pour lui, s'approprie un prénom, le '' je '' qui prend en compte qui il...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La spécificité humaine, la mémoire, la personnalité et la conscience >

Dissertation à propos de Toute vie est résolution de problèmes