Toute vie est résolution de problèmes

par

Le rejet de la forme classique de la philosophie

Karl Popper était philosophe, penseur, mais aussi un bon écrivain, au sens technique du terme. Son écriture était claire, nette et assez simple à comprendre pour le néophyte. Il fut professeur autant dans des lycées que dans de grandes universités de par le monde et a appris à rendre accessible sa philosophie. Il rejetait en bloc tout le '' jargon '' philosophique, les mots trop compliqués et les tournures trop alambiquées faisant perdre à la réflexion philosophique toute sa clarté et ainsi sa portée pour les lecteurs. La clarté et la simplicité représentaient ainsi de réels objectifs et des conditions sine qua none à de bons débats, sans toutefois vulgariser.

Il n'était pas friand des mots trop techniques et, quand il devait en user, il prenait le soin de les définir de façon claire et succincte, afin de ne pas perdre son lecteur sur des considérations formelles. Il évitait ainsi les termes compliqués, s'exprimait en langage courant, prouvant dans son écriture vivante et énergique toute sa verve, son plaisir à exposer ses conjectures.

Philosophe ayant connu un franc succès dans le monde entier en son temps, Popper s'opposa de nombreuses fois aux philosophies telles que le positivisme ou encore l'existentialisme. Au-delà de ses contemporains, il s'en prend aussi à Marx, Platon ou encore Hegel, penseurs classiques que tout le monde considérait comme étant intouchables, hors de portées de la critique.

Ainsi sa propre théorie de l'histoire va aller à l'opposé de celle de Karl Marx. Marx voyait dans l'Histoire une constante opposition matérielle à toutes les époques. Sa théorie matérialiste de l'Histoire était qu'à chaque ère de l'Histoire, il y aurait toujours deux catégories sociales condamnées à s'opposer avant qu'un autre système remplace le précédent, présentant encore une fois deux classes sociales qui s'affrontent ( maitre et esclave, tiers état et noblesse, bourgeoisie et prolétariat …) selon qui a le pouvoir et les modes de production. Popper, analyste des sciences, refusera ainsi la science de l'Histoire, qui n'est selon lui qu'une question d'interprétation. Il reproche aux scientifiques de l'histoire d'avoir la prétention de pouvoir prévoir le futur, en observant le passé, de revendiquer un certain fatalisme et ainsi se dédouaner de ce qui pourrait arriver à l'avenir. Cela paralyse le progrès et enferme l'humanité dans une certaine destinée, bonne ou mauvaise, ce qu'il n'admet pas.

Popper rejettera aussi les thèses de Hegel et sa vision romantique de l'Histoire, pour adhérer aux idéaux des Lumières du 18ème siècle et leurs propositions politiques de l'époque, que la révolution a dévoyées.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le rejet de la forme classique de la philosophie >