Tristan et Iseult

par

Résumé

Il y a bien longtemps, avant le règne de Charlemagne, le roi Marc régnait sur la Cornouailles, dans l’île de Grande-Bretagne. Il était aimé de ses sujets et respecté de ses vassaux. Vint le jour où sa sœur Blanchefleur épousa Rivalen, fils du roi de Loonois. Hélas, l'union fut de courte durée, car Blanchefleur mourut en donnant naissance à un fils, Tristan, dont le nom évoque toute la peine qui accompagna sa naissance. L'enfant fut élevé en guerrier mais aussi en homme fin et sage, habile musicien et poète raffiné. Il a quinze ans quand Rivalen est tué dans un guet-apens par le duc de Morgan. Accompagné de Gorvenal, son fidèle écuyer, Tristan prend la route de Tintagel, où son oncle le roi Marc tient sa cour. Il s'y présente et ne révèle pas qu'il est le neveu du roi : il veut être accepté et aimé pour ses mérites et non pour son lignage. Très vite, son habileté aux armes et son talent à la harpe lui valent les faveurs du souverain.

La terre du roi Marc est chaque année accablée par le tribut dû au royaume d'Irlande. Depuis un siècle, il faut payer une somme énorme, et voir tous les quatre ans enlever la fleur de la jeunesse du royaume, emmenée par delà la mer. Cette année, c'est le Morholt qui vient pour prendre ce qu'exige le tribut : frère de la reine d'Irlande, c'est un géant réputé invincible. Pourtant, Tristan se dresse devant lui : il défie le Morholt, révèle sa parenté et gagne ainsi le droit d'être le champion de Marc. Le combat a lieu sur une île : à force de courage, Tristan défait le redoutable guerrier en lui fendant le crâne, d'un coup si puissant...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Tristan et Iseult