Tristan et Iseult

par

Tristan

Tristan de Loonois est un charmant jeune garçon de dix-sept ans aux cheveux blonds et aux yeux gris. Il représente une force de la nature avec ses larges épaules bien faites et son allure athlétique et agile. Bien qu’orphelin, Tristan apparaît sur la scène du récit comme le chevalier parfait, pieux et vaillant. Il le restera ou, essaiera de le rester, tout au long de l’histoire. Tristan se fait très vite aimer par son oncle Marc, le roi de Cornouailles qui apprécie énormément la force et l’intelligence que dégage son neveu ainsi que son expérience quant au maniement des armes. Décrit comme étant un excellent « héro invincible et tueurs de monstres », Tristan prouve sa grande bravoure pour la première fois lorsqu’il a l’occasion de combattre le Morholt, le frère de la reine d’Irlande, décrit comme un géant sans cœur. Un autre évènement non moins important montre la loyauté et la fidélité de Tristan envers son oncle. Il s’agit de relever le défi du roi : celui de lui ramener la belle Irlandaise « aux cheveux d’or » du nom d’Iseult, sa future épouse. Tristan part pour l’Irlande en ayant l’intention de remplir correctement cette mission.

René Louis dépeint au début du récit un personnage vassalique heureux et épanoui. Le lecteur va, cependant, apprendre que Tristan a aussi des ennemis à l’intérieur même de la demeure royale : les barons proches du roi. Ces derniers, plutôt lâches, vont éprouver beaucoup de haine et de jalousie en raison des récents exploits téméraires du jeune chevalier. Mais, le rejet de Tristan par les barons n’est rien comparé aux malheurs et aux souffrances qu’il va devoir endurer par la suite à cause d’un philtre magique...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Tristan >

Dissertation à propos de Tristan et Iseult