Trois Contes

par

La légende de St Julien l'hospitalier

Julien naît sous de bons augures : on annonce à ses parents qu'il sera un conquérant et un saint. Mais cette bonne parole se double d'une malédiction lancée par un cerf qu'il pourchassait dans la forêt et qui lui prédit qu'il tuera son père et sa mère. Sa vie entière est alors vouée à fuir toute occasion de meurtre, un véritable exploit pour un tel personnage qui éprouvait, enfant, un plaisir malsain par sa récurrence à tuer des animaux en grand nombre. Il tuait alors moins pour le plaisir de la chasse que pour le plaisir de la mort : « quand le cerf commençait à gémir sous les morsures, il l'abattait prestement, puis se délectait à la furie des mâtins qui le dévoraient, coupé en pièces sur sa peau fumante [...] et il rentrait au milieu de la nuit, couvert de sang et de boue, avec des épines dans les cheveux et sentant l'odeur des bêtes farouches. » Après plusieurs aventures toutes les prédictions s’avèreront exactes.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La légende de St Julien l'hospitalier >

Dissertation à propos de Trois Contes