Trois Contes

par

Un cœur simple

Félicité est une domestique qui s'occupe des enfants de la jeune veuve Mme Aubain. Promise à un jeune homme qui préfère se marier à une vieille dame fortunée pour échapper à ses obligations militaires, elle a quitté la ferme où elle était employée pour vivre auprès de cette famille tranquille. Elle se prend d'affection pour les deux enfants, Paul et Virginie, mais celle-ci meurt d’une fluxion de poitrine, et Paul part étudier. La vie de Félicité est entourée de morts : Virginie, son neveu Victor pour qui elle avait énormément d'affection, n'ayant pas d'enfant elle-même, son perroquet, puis Mme Aubain. Seule la religion lui donne du réconfort dans cette vie solitaire et routinière.

         « Son visage était maigre et sa voix aiguë. À vingt-cinq ans, on lui en donnait quarante. Dès la cinquantaine, elle ne marqua plus aucun âge ; et, toujours silencieuse, la taille droite et les gestes mesurés, semblait une femme en bois, fonctionnant d'une manière automatique. »

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un cœur simple >

Dissertation à propos de Trois Contes